Encore un fiasco du transport transfrontalier dû à la vétusté de Bettembourg

Dans la soirée d’hier, le « réseau ferré parmi les plus modernes d’Europe », vanté par Francois Bausch, Ministre luxembourgeois des infrastructures et du développement durable, a une nouvelle fois montré ses limites.

Peu après 17h les premiers trains se sont retrouvés bloqués en pleine voie, et dans les gares de Bettembourg et Luxembourg-ville, et le trafic a été totalement interrompu jusque vers 21h15, environ.

Une nouvelle fois, c’est le nœud ferroviaire de Bettembourg, et son poste directeur de sinistre réputation auprès des « frontrainliers » qui est en cause.

Le pire dans tout ça, c’est que les 4 ou 5000 voyageurs bloqués, n’ont pas été informés dignement, de l’évolution de la situation:

– Annonce de bus de substitution, qui n’arrivent pas, et dont on reconnait finalement, sans trop le dire qu’ils n’arriveront jamais.
– Aucune information cohérente, aux personnels SNCF à bord des trains, qui leur aurait permis de répercuter un semblant d’infos aux personnes retenues, dans des trains bloqués en pleine voie, pendant des heures.
– Aucune communication vers les usagers alors que dans le même temps, des communiqués de presse étaient envoyés à divers opérateurs de presse écrite ou électronique, à Luxembourg.

Encore une fois, nous constatons un échec cuisant de la politique clients des CFL, et une insulte faite à sa clientèle !

Cette entreprise connait les moyens de communication,permettant de toucher en temps réel, la plupart des usagers dans les trains et en gare, à savoir notre fil Twitter @avtermel et celui de nos partenaires @TER_Metz_Lux et @NCY_MTZ_LUX,   mais décide délibérément de ne pas les utiliser, en de telles circonstances. C’est un véritable scandale !

Il aurait suffi, hier après midi, lorsque le problème est apparu, et qu’il devenait évident pour les CFL, qu’ils ne trouverait pas une solution rapide, de faire passer un message pour qu’on puisse répercuter l’information et dire aux gens de ne pas aller à la gare, de chercher une autre solution.

Les CFL ne l’ont pas fait, démontrant par là, un mépris absolu pour ses clients, puisque parallèlement, elle le faisait en direction de la presse…

Ci-dessous quelques liens sur les réactions dans la presse:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *