Entretien avec F. Bausch, Ministre luxembourgeois des infrastructures

Vendredi  12 mai dernier,nous avons sollicité un entretien avec M François Bausch, Ministre luxembourgeois du développement durable et des infrastructures (MDDI), rapidement accordé l’entretien a duré une vingtaine de minutes.

L’objectif était d’interpeller le MDDI, sur la nécessité absolue d’accélérer sensiblement la remise en état du poste directeur de Bettembourg, et des appareils de voie (signalisation, aiguillages) qu’il commande. Pour rappel, la livraison de ces travaux est prévue pour 2024 seulement !

Interrogé sur la situation générale, le MDDI a clairement reconnu que les CFL et ses services étaient dans une situation difficile, où les défaillances à répétition et l’engorgement du trafic ne permettaient plus d’assurer un service de qualité pour les usagers, qu’ils soient nationaux ou frontaliers. Il exprime des regrets à l’égard de la situation. Il a encore une fois déploré avoir trouvé une situation laissée à l’abandon depuis des décennies lors de son arrivée au ministère, et faire tout ce qui est en son pouvoir, pour améliorer les choses.

Toujours sur la situation générale, M Bausch nous a fait part des mesures suivantes, prises pour essayer d’améliorer la situation :

  • Les CFL ont commandé un audit sur la circulation ferroviaire dans le pays. Le cabinet d’experts suisses mandatés a pointé essentiellement 2 « points durs », à savoir l’inadaptation des infrastructures au flux de trains, particulièrement en gare de Luxembourg-ville, et un plan de circulation erratique des trains nationaux, accroissant encore une congestion de la gare de Luxembourg-ville aux heures de pointe.
  • Mesures prises/envisagées :
    • Agrandissement de la gare de Luxembourg-ville par construction de 2 nouveaux quais (travaux commencés, livraison progressive 2019-2022)
    • Révision totale du plan de circulation des trains nationaux, en vue de réduire de 25% le nombre de trains circulant sur le tronçon Bettembourg-Luxembourg-ville en heures de pointe, et permettre ainsi de désengorger la gare et atteindre une meilleure stabilité horaire (ces nouveaux horaires qui ne concernent pas nos trains, seront présentés courant juin par les CFL, et mis en place pour la rentrée 2017).
  • Les gares de Hohwald et Pfaffenthal seront livrées d’ici la fin de l’année. Si l’intérêt de deux nouvelles dessertes est certain (surtout pour Hohwald qui permettra aux personnes travaillant vers Cloche d’or, de gagner environ 20’ sur leur temps de parcours actuel), malheureusement, il est probable que cela rallongera le temps de parcours de tous les trains entrant à Luxembourg-ville par le sud, du fait d’un arrêt supplémentaire à Hohwald, d’au moins 5’.
  • Pour améliorer la capacité de transport et accroitre la flexibilité les CFL ont commandé 11 nouvelles rames TER 2N NG d’une capacité unitaire de 330 places. Cette commande est finalisée, les premières livraisons interviendront en 2019. C’est une bonne nouvelle, puisque une partie de ces trains à vocation à renforcer le dispositif SNCF dans le cadre de la convention TER.
  • Concernant l’information voyageurs, Monsieur Bausch confirme la mise en place durant l’été à venir du système ARAMIS, qui permettra de disposer d’informations en temps réel sur l’état des circulations, dans les gares et à quai. la sono en gare de Luxembourg sera également remplacée.

Concernant la situation et l’état préoccupant des installations du poste directeur et du triage de Bettembourg:

  • Encore une fois, le MDDI est conscient des problèmes mais avoue son impuissance à trouver des solutions à court terme. Il indique toutefois avoir fait tout son possible pour obtenir une révision du plan de financement initialement prévu. La date prévue de livraison du nouveau poste directeur et de la mise à niveau des appareillages de voie (aiguillages, signaux…) est ainsi avancée à courant 2022, au lieu de 2024, initialement prévu.

L’entretien s’est terminé sur la promesse du Ministre de se tenir à notre disposition dès que nécessaire, et son engagement formel à continuer à faire progresser la situation dans le bon sens.

Les points que l’on peut retenir de cet entretien:

  • Les autorités luxembourgeoises sont conscientes de la situation déplorable rencontrée par les utilisateurs de leur réseau ferré (qui inclut les usagers de toutes les lignes luxembourgeoises, car la situation est la même dans tout le pays), mais s’avoue impuissant à mettre en place des solutions rapides sur le problème de fond, qui est la vétusté et l’inadaptation structurelle du réseau, par rapport à la demande de transport. Sur ce point, on ressent nettement qu’ils sont désemparés et quelque peu dépassés par l’accroissement exponentiel de fréquentation, sur notre ligne en particulier!
  • Aucune solution aux problèmes de fond ne pourra être apportée avant l’horizon 2020-2022. Il va donc falloir s’armer de patience…
  • En attendant la réalisation des mesures de fond planifiées, des tentatives de trouver des solutions provisoires sont faites.
  • Des investissements importants sont faits, y compris pour ces mesures provisoires.
  • Le MDDI semble déterminé à trouver des solutions, pour améliorer les conditions de circulation des frontaliers, coûte que coûte, dans les limites de ses propres limites d’action.

 

2 pensées sur “Entretien avec F. Bausch, Ministre luxembourgeois des infrastructures”

  1. Je dirais que reconnaître ses torts est déjà un pas en avant.
    Mais c’est sûr que ce dossier est à suivre de près ! En plus des élections législatives en 2018 !

    Merci pour votre dévouement.

  2. Elles sont encourageantes ces nouvelles.
    Concernant l’arrêt de 5mn à Howald, ça ne devrait pas changer grand chose… On s’arrête déjà plusieurs minutes à Neuberg.

    Merci à l’AVTERMEL pour ces efforts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *