Évènements du mercredi 3 octobre en gare de Thionville – Communiqué de l’AVTERML

Hier matin, mercredi 3 octobre, des évènements qui auraient pu avoir des conséquences dramatiques se sont produits en gare de Thionville. Des voyageurs excédés par plus de 2 heures d’attente chaotique et désorientés par des annonces contradictoires ont en effet massivement franchi plusieurs voies entre deux quais, mettant ainsi leurs vies en danger « juste pour pouvoir aller au travail ».

Nous condamnons bien entendu fermement ce comportement irresponsable !

Mais le fait que des adultes, à priori éduqués et responsables de leurs actes puissent avoir un comportement aussi irrationnel en dit long sur l’état d’esprit des voyageurs de cette ligne qui accumulent depuis des années, jour après jour, des frustrations issues de conditions de trajet de plus en plus catastrophiques.

Tout le monde doit tirer l’enseignement de ce qui s’est produit à Thionville hier !

Il s’agit d’un évènement majeur, démontrant un désarroi qui, au-delà des promesses d’hypothétiques améliorations promises dans plusieurs années, doit impérativement trouver des réponses immédiates, faute de quoi ce genre de comportement se multipliera dans un avenir proche.

Si de notre côté, nous allons amplifier notre communication sur les dangers inhérents au non-respect des consignes de sécurité à bord des trains et sur les quais, nous interpellons aujourd’hui publiquement les différents intervenants dans la problématique ferroviaire entre Nancy et Luxembourg.

SNCF :

L’entreprise a la responsabilité de mettre en œuvre tous les moyens pour informer et orienter ses clients en situation perturbée. D’après les informations en notre possession, seuls trois agents étaient présents en gare de Thionville hier matin, et un seul renseignait les voyageurs, sur un des quais. Des annonces contradictoires par haut-parleur ont désorienté des voyageurs qui pour beaucoup étaient en attente d’une solution pour se rendre au travail depuis plus d’une heure et demie, sans aucune information concrète. Le fil Twitter @TERGrand-Est n’a pas été en mesure de donner des informations concrètes et fiables, sur les trains réellement au départ de Thionville et ne touche qu’une petite partie de clients car beaucoup n’utilisent pas ce réseau social.

Nous usagers, attendons de SNCF qu’elle se remette sérieusement en question sur les mesures d’information et de sécurité en gare et assure enfin une communication claire et fiable, que ce soit en gare ou sur les applications électroniques (appli SNCF, fil twitter, etc…) !

CFL :

La majorité des incidents de circulation à l’origine de l’exaspération actuelle des voyageurs, et ce depuis plusieurs mois, se produisent sur le réseau CFL qui rencontre quotidiennement des « problèmes opérationnels » et des « problèmes sur l’infrastructure », quand ce ne sont pas des « encombrements en gare », produisant des heures de retards cumulés chaque jour sur l’ensemble des lignes du pays. Les voyageurs en sont au point de regretter la période de travaux de cet été, où les trains étaient certes moins nombreux mais associés aux bus de substitution, circulaient mieux !

Ce manque de fiabilité et l’incapacité de gérer plus de trois trains simultanément en gare de Luxembourg est inquiétant, tant sur le plan de la sécurité des circulations, que sur les ambitions d’améliorations affichées par le Ministre luxembourgeois du Développement Durable et des Infrastructures (MDDI). En effet, on à l’impression d’avoir d’un côté le gouvernement luxembourgeois qui fait des investissements pharaoniques pour essayer d’améliorer l’infrastructure et l’organisation des transports, et de l’autre coté une entreprise ferroviaire, sorte d’état dans l’état, imperméable à toute critique (il existe bien un organisme de contrôle, l’ILR, mais ce dernier ne peut exercer aucune contrainte réelle sur les CFL…) et dont les personnels de terrain, dans les gares ou les postes d’aiguillage semblent, pour le moins, peu impliqués/motivés.

Quant à l’information voyageurs elle repose sur un fil Twitter automatisé (donc imperméable à toute discussion), qui diffuse les messages d’alerte précédemment évoqués, une appli mobile d’une fiabilité aléatoire et sur un système de sonorisation inaudible en gare de Luxembourg-ville.

Nous, usagers, attendons des CFL qu’ils prennent des mesures pour enfin organiser efficacement les circulations sur leur réseau et en particulier en gare de Luxembourg. La mise en place une vraie relation clients basé sur l’échange avec les voyageurs serait appréciée.

 Gouvernement luxembourgeois, MDDI :

Si les travaux d’aménagement/extension actuellement en cours ou projetés sont louables, et si les contraintes liées à leurs travaux d’exécution sont largement comprises et acceptées, le gouvernement luxembourgeois actuel et futur doit prendre la mesure des freins au développement induits par les CFL, qui s’avère incapable d’assurer un service fiable, non seulement sur notre ligne, mais sur l’ensemble du pays. La mobilité ferroviaire est une composante essentielle du plan MODU 2.0, avec lequel le gouvernement du Grand-duché entend révolutionner la mobilité du pays dans les années à venir. Mais ce plan échouera tant que l’entreprise ferroviaire nationale n’aura pas une organisation et des personnels capables de faire face à ces défis.

Nous, usagers, attendons du gouvernement luxembourgeois et du MDDI une surveillance attentive des problèmes d’infrastructure et qu’ils prennent des mesures de nature à régler rapidement les problèmes d’organisation quotidiens des CFL, s’ils souhaitent voir aboutir leurs projets en matière d’infrastructure.

 Région Grand-Est et élus du « Sillon-lorrain » :

Après s’être montrée plutôt impliqué dans la problématique de la ligne qui concentre 45% des travailleurs frontaliers du Grand-Est, la région semble se désintéresser du sort des 12.000 personnes qui empruntent quotidiennement la ligne, que ce soit entre la France et le Luxembourg, mais aussi entre Nancy et Metz, Thionville et Nancy, dont il a par ailleurs qualifié, par président de la commission des transports interposé, les conditions de transport comme « un enfer au quotidien …»

Les élus de la région ont très récemment encore, démontré leur capacité à se mobiliser pour protester contre des fermetures ou des réductions sur le TGV Nancy-Lyon ou l’Intercités Metz-Nice. D’importants moyens de communication institutionnels de la région Grand-Est ont été employés pour médiatiser cette mobilisation hors du commun qui a connu en outre un important écho dans les médias.

Pourquoi ne se mobilisent ils pas avec la même énergie pour notre ligne (rappel : 12.000 voyageurs/jour) ?

Pour peu, cela laisserait à penser que la région Grand-Est a abandonné l’affaire, renonçant à assumer son rôle d’autorité organisatrice dans le cadre de la convention TER dans laquelle elle donne délégation de service public à la SNCF…

Nous, usagers, attendons des élus, Président de région Grand-Est en particulier, une prise de position claire sur l’avenir de notre ligne et sur les mesures qu’ils comptent prendre à court, moyen et long terme, pour améliorer les conditions de transport sur cette ligne essentielle au développement économique de notre région.

 Notre association se tient à la disposition des différents interlocuteurs cités dans le présent communiqué, et à tout autre décideur, soucieux de la problématique exposée. Nous avons à plusieurs reprises formulé des recommandations simples, de nature à apporter une amélioration immédiate des conditions de circulation et de transport, sans n’avoir jamais été entendus jusqu’à maintenant.

La patience des usagers a des limites, et celles-ci sont atteintes, voire dépassées.

Si par malheur, des faits similaires à ceux d’hier à Thionville devaient se reproduire et connaître une issue moins favorable, personne ne pourra prétendre qu’il n’était pas prévenu !

Le bureau de l’AVTERML

Nb. : Le présent communiqué est adressé ce jour à la direction régionale SNCF, à la direction des CFL, aux différents élus, au Président de la région Grand-Est, et au Ministre luxembourgeois du développement durable et des infrastructures ainsi qu’à à la presse régionale et nationale luxembourgeoise.

Le PDF de ce communiqué est téléchargeable ci-dessous:

Communiqué AVTERML du 4 octobre 2018

Une réflexion sur « Évènements du mercredi 3 octobre en gare de Thionville – Communiqué de l’AVTERML »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.