Région Grand-Est, une prise de conscience ?

Il y a bientôt 3 ans, nous avions commencé à alerter la Région Lorraine, puis Grand-Est, la SNCF et les CFL, sur les conditions de transport chaque jour plus difficiles sur notre ligne. Quand je dis « nous », je parle d’une poignée d’usagers dévoués à la collectivité, dont en premier lieu David alias @TER_Metz_Lux sur Twitter, puis notre association.

Nous dénoncions alors notamment un manque d’investissements chronique, ayant conduit au cours des décennies à l’insuffisance de matériel roulant, pour assurer le transport du nombre toujours croissant de voyageurs sur notre ligne.

Au mieux, ces « cris d’alarme » étaient traités avec condescendance (Cf. photo ci-dessous, ça date de novembre 2015…), quand toutefois nous recevions des réponses.

Alors il semblerait que nous ayons quand même parcouru un peu de chemin avec la région Grand-Est depuis lors.

L’arrivée « aux manettes » de Philippe Richert a, on le sait maintenant, quelque peu débloqué les dossiers laissés par son prédécesseur Lorrain, J.P. Masseret, et notamment la mise en conformité de nos trains avec l’ERTMS.

Nous savions par ailleurs « officieusement » que des tractations étaient en cours avec d’autres régions pour l’achat de nouveaux matériels ferroviaires.

dans un communiqué de presse   publié le 13 juillet dernier, sur le site internet de la région Grand-Est, détaillant notamment les modalités de mise en conformité de la flotte TER grand-Est à la norme ERTMS, pour un montant de 5,5 M€ (part région), nous obtenions également confirmation de l’achat de pas moins de 12 automotrices TER 2N NG (semblables à celles qui circulent déjà actuellement sur notre ligne, mais avec une capacité supérieure).

Si les modalités de mise en circulation de ces rames restent assez floues, les renseignements dont nous disposons permettent dès aujourd’hui de noter les éléments suivants (sous réserve que les 12 rames évoquées soient exclusivement affectées à notre ligne):

  • Les rames achetées par la région Grand-Est sont des 4 caisses (contre 3 caisses pour celles circulant actuellement). Leur capacité unitaire est donc de 440 places assises (contre 330 actuellement). Elles pourront circuler en Unités Multiples (UM) de deux rames accouplées, avec une capacité de 880 places assises. Elles devraient entrer en service effectif d’ici 2022.
  • Pour qu’elles puissent circuler en UM, des travaux de rallongement des quais seront nécessaires dans certaines gares (Maizières, Uckange, Hettange-Grande, etc). Les études pour la réalisation de ces travaux sont actuellement en cours.
  • Le rallongement des quais permettra également de faire circuler les anciennes rames à 3 caisses en UM triple, soit 3 rames accouplées, soit 990 places assises.
  • Les nouveaux quais de la gare de Luxembourg, ainsi que la gare de Hohwald, sont compatibles avec une exploitation de 2×4 ou 3×3.

Il s’agit évidemment d’une avancée majeure, en termes de sécurité (ERTMS), et de capacité (même si le chiffre de 2600 place supplémentaires, évoqué dans le communiqué semble ne pas correspondre avec l’accroissement de capacité théorique 440 places x 12 rames = 5280 ?!), dans laquelle nous voulons voir le signe que la région a enfin pris conscience des réalités de notre ligne, trop longtemps délaissée. Nous voyons pour preuve de cette prise de conscience, la mention dans le communiqué, de « la forte progression des besoins de déplacements transfrontaliers vers le Luxembourg d’environ 10 % par an, et aux difficultés rencontrées dans les trains en période de pointe« , faits que la région n’avait jamais auparavant évoqués officiellement, malgré la pression des usagers, manifestée au travers notre association.

Nous prenons acte de cette avancée appréciable  dans le dialogue Région/Usagers, et suivrons avec la plus grande attention les modalités pratiques de mise en place qui devront faire suite à ces annonces. Nous répondrons bien entendu présent, si nous sommes, comme nous le souhaitons, et comme il semblerait normal que nous le soyons, consultés dans le processus de mise en place de ces améliorations.

 

1 pensée sur “Région Grand-Est, une prise de conscience ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *