Désagréments d’été…

Petit rappel pour les étourdis : cette année encore des travaux entraîneront la fermeture du tronçon Luxembourg – Bettembourg. Cette fois-ci les dates de fermeture seront du 13 juillet au 21 juillet et du 19 août au 23 août, soit deux petites semaines, selon les dernières informations communiquées par CFL et SNCF.

Les mesures de substitution seront heureusement, ou, malheureusement, comme chacun jugera, les mêmes.


Certains trains seront terminus ou origine Thionville, pendant que d’autres iront jusqu’à/de Bettembourg.

Parmi le positif :

  • le dispositif en gare de Thionville avec fléchage et barrières sera reconduit
  • l’accès aux bus RGTR 300, 301, 303, 323 sera autorisé sur présentation de l’abonnement de train sans supplément. Suite à quelques couacs au début, une information sera spécifiquement diffusée aux chauffeurs de bus.

Dans le neutre :

  • l’accès TGV devrait être autorisé selon des modalités qui nécessitent encore quelques ajustements. L’année dernière, le principe du ticket à acheter au préalable puis remboursé par TER n’avait pas soulevé l’enthousiasme vu sa lourdeur d’application

Dans le mauvais :

  • Les bus seront origine et terminus Luxembourg Gare. Malgré des demandes répétées pour obtenir d’autres destinations comme le Kirchberg, les autorités luxembourgeoises de toute nature ne se sont pas entendues pour permettre ce changement.

Ceci est d’autant plus dommageable que certains ont pu constater des encombrements à la Gare qui auraient été diminués par la création d’autres destinations. De plus, cette année, les arrivées se feront au milieu des différents chantiers du tram.

Dans le même ordre d’idée, les bus devraient utiliser l’autoroute de bout en bout, ce qui sera un facteur supplémentaire de retard.

Si l’année dernière, le Ministre, les différentes entreprises de transports, autorités organisatrices et communales pouvaient plaider la bonne foi quant à la fluidité du dispositif, il est à peu près clair qu’aucune volonté commune de remédier à ces points noirs ne s’est fait produite, malgré le retour d’expérience et les suggestions.

On rappellera ici aux décideurs luxembourgeois nationaux et locaux de tout bord que l’absence de volonté d’améliorer les mesures de substitution n’ont pas qu’un effet sur les frontaliers. Cela concerne aussi les utilisateurs et résidents de la ligne 60. Et de manière plus générale, cela affecte par une augmentation des problèmes de circulation, l’entièreté de l’économie du Luxembourg.

Les différents horaires sont en voie de finalisation. Les CFL devraient commencer une campagne d’information le 6 juin et distribuer les livrets d’horaire, y compris dans les gares françaises, 15 jours avant le début des travaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.