Grève SNCF : quelles conséquences, comment s’organiser ?

Le mardi 3 avril marquera pour nous le début d’une grève inédite par sa forme et la durée annoncée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 jours de grève sur 5 annoncés et un étalement sur 3 mois, d’avril à juin ont de fortes chances de venir à bout de la patience même des plus aguerris « frontrainliers » de notre ligne. Cela surtout si, comme tout le laisse à penser, ce sont en réalité 3 jours de perturbation sur 5 qui nous attendent.

En effet, les agents peuvent se déclarer en grève dès la veille à partir de 19h. De plus le roulement (déplacement des trains le long de la ligne) des trains devrait être fortement perturbé, conduisant à des trains qui ne seront pas à la bonne place le « jour de reprise » après les 2 jours de grève, ce qui aura immanquablement pour conséquence des annulations de trains…

Si habituellement notre ligne est relativement peu impactée par les mouvements de grève, tous les renseignements dont nous disposons à ce jour indiquent qu’une grande majorité des personnels servant notre ligne à l’intention de faire grève, au moins pendant les 2 premières semaines.

Nous devons donc nous préparer à quelque chose d’inédit, tant en intensité, qu’en durée !

Dans ce contexte, comment faire pour pouvoir continuer à aller au travail ?

Raisonnablement, la seule alternative viable devient le covoiturage, et pour cela, outre les opérateurs payants tels que BlaBlaCar, il existe des alternatives gratuites.

Sur internet, vous pouvez trouver les plateformes suivantes :

Notez bien que sur @Twitter, de nombreuses offres de covoiturage sont également disponibles auprès des utilisateurs des fils @TER_Metz_Lux et @avtermel, avec le hashtag #CovoitMetzLux.

Notez aussi que pour faire face à une situation sans précédent, la SNCF propose la gratuité de son système de covoiturage IDVroom, pendant les jours de grève, ainsi qu’une « prime carburant » de 15€ pour celui qui propose un covoiturage. Tous les détails ici : IDVroom

Le covoiturage est la seule solution applicable immédiatement, pour faire face efficacement à la situation de blocage que nous allons devoir affronter à partir de la semaine prochaine. Ne pas le proposer alors qu’on prend sa voiture pour se rendre au travail, c’est alimenter inutilement les bouchons sur l’A31, et rendre le trajet encore plus aléatoire !

Le covoiturage permet au contraire d’alléger le nombre de véhicules en circulation, de réduire les risques de perturbations supplémentaires, et bien souvent de se faire de nouveaux amis.

On compte sur vous pour participer au #CovoitMetzLux (qui ne se limite bien évidemment pas à l’axe Metz-Luxembourg 😉)!

En attendant de voir comment ça va se dérouler, nous continuerons à vous tenir informés sur les réseaux sociaux et ici même, sur l’évolution de la grève et ses conséquences (les adhérents de l’AVTERML seront informés par mail en priorité, merci de votre compréhension).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *